Assainissement Centres Médicalisés Solution adaptée

Assainissement Centres Médicalisés Solution adaptée

Assainissement Centres Médicalisés Solution adaptée

Communication Technique

L’assainissement autonome des maisons médicalisées : Les solutions adaptées de NEVE ENVIRONNEMENT pour le traitement des eaux usées des centres médicalisés (maisons de retraite, hôpitaux, EHPAD, centres spécialisés pour handicapés maisons médicalisées…)

Synthèse Assainissement Centres Médicalisés

Dans un contexte de limitation du risque environnemental et humain (principe de précaution), l’assainissement des eaux usées provenant des maisons médicalisées constitue une problématique majeure. À cet effet, la mise en place d’un système d’assainissement adapté à la nature et aux caractéristiques de ces effluents demeure une étape importante pour la protection des ressources en eau (milieu récepteur).

Les enjeux majeurs liés à l’assainissement des maisons médicalisées, sont d’une part : le dimensionnement qui répond à des calculs complexes basés sur les spécificités de fonctionnement des établissements bien plus que sur le nombre de lits, d’autres part une réglementation difficilement appréhendé par les maisons médicalisés qui conduit à des sous dimensionnement des filières de traitement.

Face à ces enjeux, NEVE ENVIRONNEMENT propose des solutions globales : visite, étude, solutions techniques et financières, suivi de l’installation, mise en service, formation et entretien y compris suivi analytique.

Les solutions techniques proposées seront adaptées au travers d’une large gamme (OXY, TOPAZE, BIOXY, SHANNON et HYBRIDO), NEVE ENVIRONNEMENT pourra grâce à son expérience spécifique, à ces nombreuses références dans le domaine de l’assainissement des maisons médicalisées, et à son bureau d’études interne dimensionner la filière de traitement qui conviendra le mieux aux contraintes des maisons médicalisées.

D’autre part, le concept AUTONO, développé par NEVE Environnement et récompensé par le prix spécial du jury au trophée de l’économie circulaire, s’inscrit dans une démarche de développement durable en apportant des solutions simples, innovantes et écologiques. En effet, sur un même site et en autonomie, on traite les eaux usées, réutilise les eaux traitées et transforme les boues en compost.

Cette solution permet un retour sur investissement, entre 3 et 5 ans pour la réutilisation de l’eau et pour le traitement des boues.

Règlementation Assainissement Centres Médicalisés

En fonction du zonage d’assainissement en vigueur et les contraintes techniques du site, plusieurs techniques peuvent être adoptées selon le contexte de l’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou de la maison médicalisée :

  • Raccordement au réseau d’eaux usées le plus proche où est implanté le centre médicalisé. Cela nécessite d’obtenir les autorisations nécessaires et que le raccordement soit techniquement réalisable (contrainte de distances, de pentes,…) ;
  • Le traitement des eaux usées in-situ grâce à un système d’épuration autonome.

Quel que soit le système, il est nécessaire de dimensionner correctement l’installation afin de garantir son bon fonctionnement. Tout d’abord, il est important de définir les types d’activités qui génèrent la production d’eaux usées dans les maisons médicalisées. On retrouve généralement les heures pour les prises de douches des patients ou des résidents, des cuisines collectives, des soins, …

Selon chaque activité, il existe des ratios afin de définir la capacité en Equivalent Habitant (EH) des EHPAD ou maisons médicalisées.

Désignation de l’usager Coefficients correcteurs (E.H.) Débits (litres/jours)
Maison de repos 1 150
Hôpitaux, clinique, etc. (par lit) (y compris personnel soignant et d’exploitation) 3 400 à 500

Dans le cas où l’EHPAD ou la maison médicalisée a recours à une station d’épuration autonome, la réglementation est régie en général par l’arrêté ministériel du 22 juin 2007.

Cet arrêté est relatif à la collecte, au transport et au traitement des eaux usées des agglomérations d’assainissement ainsi qu’à la surveillance de leur fonctionnement et de leur efficacité si, la capacité est supérieure à 20 EH soit 1,2 kg DBO5/j. Il mentionne notamment des prescriptions techniques, des règles de conception ainsi que des obligations de moyens et/ou de performances.

Problématique Assainissement Centres Médicalisés

Les maisons médicalisées, quelles que soit leurs tailles ainsi que les systèmes d’épuration qui en découlent se caractérisent par de nombreuses problématiques. On recense :

  • La nécessité d’un prétraitement en tête adapté aux déchets qui pourraient arriver dans les effluents (lingettes, gants, pansements, compresses…) ;
  • Un dimensionnement basé sur la spécificité de fonctionnement bien plus que sur le nombre de lits ;
  • Variations de charge importantes : journalières, hebdomadaires et annuelles ;
  • Une facilité d’exploitation pour le client ;
  • Présence de micropolluants difficilement éliminés par les systèmes d’épurations classiques ;
  • Une prise en compte des maisons médicalisées ou EHPAD « durables, écologiques,… » afin de minimiser l’impact sur l’environnement.

Compte tenu des problématiques énoncées, NEVE ENVIRONNEMENT propose un large choix de micro-stations d’épuration (OXY, TOPAZE, BIOXY, SHANNON et HYBRIDO) et de services adaptés aux EHPAD ou maisons médicalisées.

Solutions et réalisations Assainissement Centres Médicalisés

NEVE ENVIRONNEMENT propose une prise en charge globale des attentes et des contraintes des maisons médicalisées :

  • Visite et étude initiale,
  • Solution technique adaptée,
  • Accompagnement à l’installation,
  • Mise en service et formation,
  • Entretien du système.

De par son expérience très poussée et ces nombreuses références dans cet environnement très spécifique, les gammes de micro-stations de NEVE ENVIRONNEMENT et les offres proposés correspondent au besoin d’assainissement autonome pour le traitement des eaux usées des EHPAD et maisons médicalisées.

  • Elles correspondent aux besoins des « petits » et des « gros » établissements (jusqu’à 2000 EH), au-delà de 500 EH plusieurs cuves peuvent être disposées en parallèle.
  • Elles sont adaptées aux variations de charge du site en effet, le BE de NEVE Environnement adapte la solution aux spécificités des établissements. Par exemple si l’établissement a un mode de fonctionnement précis pour les « douches du matin » du type « en une heure, 40 personnes vont prendre leur douche en même temps », il est fondamental de prendre en considération la charge hydraulique. Des produits adaptés comme les solutions de la gamme TOPAZE & HYBRIDO vont permettre de casser la pointe hydraulique avec sa zone tampon et ainsi réguler l’entrée dans le bassin d’aération.
  • Les systèmes proposés sont très compactes et nécessitent donc peu de place pour leur installation en particulier du fait que ce sont des cuves monoblocs jusqu’à 500 EH. La structure renforcée des cuves facilite l’installation et les raccordements ;
  • Du fait de leur exploitation simplifiée, il y a très peu de vidanges à réaliser, ce qui limite l’empreinte environnementale du produit dans sa phase d’exploitation au contraire d’autres solutions où la vidange doit se faire presque tous les jours par des camions hydro-cureurs. Le traitement de l’eau in situ ainsi que la qualité épuratoire des solutions sont d’autres arguments renforçant encore l’aspect de plus en plus important du respect nécessaire de l’environnement.
  • Une gamme adaptée de 22 à 2000 EH avec une large gamme de produits (OXY, TOPAZE, BIOXY, SHANNON et HYBRIDO) qui répondent à des exigences différentes. A titre d’illustration, pour l’exportation la gamme Shannon a l’avantage avec sa cuve unique jusqu’à 500EH de s’intégrer dans un container fermé. La gamme Topaze, elle, permet d’accroitre le stockage des boues pour limiter les vidanges. D’autres caractéristiques différencient les modèles.
  • Une solution innovante AUTONO qui s’inscrit dans une démarche de développement durable et dans un modèle d’économie circulaire, en apportant des solutions simples et écologiques ; avec sur un même site : le traitement des eaux usées domestiques par micro-station ou solution Hybride, la réutilisation des eaux usées traitées par irrigation souterraine sous pression auprès des végétaux (IRRIPUITS) et le traitement des boues sur place par lit planté de roseaux (LPR).

Quelle filière de traitement des eaux usées pour les EHPAD ou maisons médicalisées?

Une filière de traitement se constitue généralement :

  • D’un poste de relevage :

Dans le cas d’une topographie difficile ou d’une installation hors sol de la station, ce système permet de relever les eaux collectées afin qu’elles puissent être acheminées vers le dispositif de traitement. Le poste de relevage peut également être équipé d’un dégrilleur manuel ou automatique décrits ci-dessous.

  • D’un dégrilleur/ tamisage:

Cette étape permet de piéger les déchets tels que : les lingettes, gants, pansements, compresses pouvant perturber le bon fonctionnement du traitement (bouchages de pompes…).

En fonction de la taille du centre médicalisé (débit et teneurs en matières en suspension contenues dans l’effluent) il est possible d’installer un panier dégrilleur, un dégrilleur manuel, un dégrilleur automatique, un tamis rotatif

  • Traitement biologique: Zoom sur la station d’épuration Topaze

Cette étape permet le traitement des effluents et d’atteindre la qualité de traitement demandée. Il s’agit d’un système de traitement biologique compact par boues activées en aération prolongée.

station d’épuration Topaze

L’oxygène contenu dans l’air insufflé par les surpresseurs permettra à la faune bactériologique de se développer dans le réacteur et d’assurer l’épuration biologique des eaux.

Compartiment technique station d'épuration TopazeLa garantie de performance est possible de par la présence d’un bassin d’accumulation en tête de station. Ce bassin d’accumulation permet de réguler le débit à travers le réacteur et le clarificateur et garantit par conséquent une performance épuratoire stable indépendamment des fluctuations de débit d’entrée.

Au moins une fois par jour, la station se mettra en phase de re-circulation durant laquelle un pompage des boues en excès du réacteur vers le bassin de stockage des boues s’effectue. Ceci permet de maintenir une teneur en boues optimum dans le bassin d’aération.

Une partie des boues activées est re-circulée vers le bassin d’accumulation par débordement du bassin de stockage des boues. Le bassin d’accumulation étant aéré lors de cette phase de re-circulation, le process d’épuration par boues activées se déroule en deux phases entre le bassin d’accumulation et le bassin d’aération principal.

Lors de chaque phase de re-circulation, un auto nettoyage de la surface du clarificateur se met en route qui comprend une aération du clarificateur et une aspiration des flottants sur la surface du clarificateur vers le bassin d’aération.

Fonctionnement station d'épuration TopazeLa structure en polypropylène renforcé des cuves facilite l’installation et les raccordements. Le bassin d’accumulation est équipé d’une pompe de relevage par Airlift ce qui permettra un relevage de 50 cm à 70 cm entre le fil d’eau d’entrée et le fil d’eau de sortie suivant les modèles.

  • Réutilisation des eaux usées traitées : L’irrigation souterraine :

Dans le cas où le rejet des eaux traitées dans le terrain naturel est difficile compte tenu de sa perméabilité, un système d’irrigation forcée au pied de végétaux est une alternative de réutilisation des effluents.

  • Traitement des boues in situ : Le lit planté de roseaux :

Ce dispositif permet de traiter les boues produites par la station. Les vidanges sont, par conséquent, plus espacées et l’on dispose donc d’un système de traitement totalement autonome.

Références Assainissement Centres Médicalisés

Aujourd’hui NEVE Environnement compte de nombreuses références installées en France métropolitaine et dans les Dom-Tom d’une taille variant de 40 à 800 EH.

Vous trouverez ci-après une installation réalisée en 2008 pour une maison de retraite médicalisée située dans le département 58.

Référence Assainissement Centres Médicalisés

La filière se compose d’un dégrilleur manuel et d’une station TOPAZE T150 avec filtre à sable pour 150 EH, d’une cuve de stockage supplémentaire des boues de 25 m3 (stockage de 9 mois), d’une armoire de commande spéciale, et d’un canal Venturi.

Intérêts Solution globale NEVE Environnement

NEVE ENVIRONNEMENT propose une solution globale d’accompagnement : visite initiale sur site, une assistance à la pose, une mise en service et formation, l’entretien et le suivi de l’installation avec prise d’échantillons et analyses par un laboratoire agréé COFRAC… Et cela dans toute la France.

Le point fort de la solution proposée par NEVE ENVIRONNEMENT est qu’elle prend en compte les éléments spécifiques de chaque projet, en réalisant une étude personnalisée par notre bureau d’études interne composé de 4 ingénieurs.

Avec de nombreuses références pour ce type d’application et avec une technique éprouvée depuis plus de 15 ans, la solution NEVE ENVIRONNEMENT est fiable, intéressante économiquement et possède une haute qualité environnementale.

Avantages des solutions NEVE Environnement:

Les avantages majeurs des solutions NEVE Environnement sont :

  • Des systèmes adaptés aux pointes hydrauliques journalières, hebdomadaires voire annuelles des maisons médicalisées grâce au bassin tampon permettant de réguler le débit
  • Un rendement épuratoire garanti malgré les fluctuations de charges ponctuelles
  • Compacité des systèmes avec une emprise foncière limitée
  • Entretien limité par la simplicité de l’installation et, possibilité de suivi de l’installation (proposition de contrat d’entretien) pour la tranquillité du client
  • Des systèmes qui s’inscrivent dans une démarche de développement durable et dans un modèle d’économie circulaire en valorisant les extrants des filières de traitement des eaux (réutilisation des eaux traitées & traitement des boues)
  • Des innovations (concept AUTONO) permettant un retour sur investissement (entre 3 et 5 ans pour la réutilisation de l’eau et pour le traitement des boues) pour des systèmes d’Assainissement Collectif