Développement produits : La solution NEVE Environnement en MBBR

Développement produits : La solution NEVE Environnement en MBBR

Communication technique

  1. Synthèse :

Dans le domaine du traitement des eaux usées comme dans les autres domaines techniques, les sociétés développent leur gamme de produits afin de pouvoir répondre au mieux aux attentes de leurs intéressés.

Parmi ces besoins nous pouvons énumérer :

  • La technologie en elle-même ;
  • Les différents contraintes liées aux conditions de pose de la microstation ;
  • La fréquence des entretiens ;
  • Les rendements épuratoires ;
  • Et l’aspect financier.

C’est pour cela que NEVE Environnement a pris l’initiative de développer sa gamme de produits BIOXY MBBR (MBBR signifie Moving Bed Bio Reactor ou lit fluidisé technique développée plus loin) Compact en créant 5 nouveaux modèles, dont :

  • La BIOXY FIX 21 procédé MBBR Compact ;
  • La BIOXY FIX 30 procédé MBBR Compact  ;
  • La BIOXY FIX 40 procédé MBBR Compact  ;
  • La BIOXY FIX 50 procédé MBBR Compact  ;
  • Et la BIOXY FIX 60 procédé MBBR Compact.
  1. Principe de fonctionnement d’une microstation avec un système MBBR

Ce procédé est une sorte de mixte entre la culture libre et de la culture fixée. En effet on retrouve les aménagements (réacteur biologique, aération, brassage) d’une boue activée où les bactéries se développent en culture libre, avec le principe de la culture fixée grâce à des supports qui peuvent se mouvoir (‘’moving bed’’) dans le réacteur, les bactéries se fixant sur ces supports. On parle de lit fluidisé car ces supports ne sont pas fixes dans le réacteur. Ces supports ou biomédia doivent être suffisamment petits et légers pour être brassés dans le bassin grâce au mouvement de l’aération et ainsi avoir un contact maximum avec l’effluent à traiter. Ces supports doivent développer une surface importante pour permettre un grand développement des bactéries fixées en surface.

Application: 

Élimination de la matière organique (DBO5).   

Caractéristiques: 

Composants:

  • Support mobile en matière plastique, de surface spécifique élevée (>500 m²/m³) 
    et densité  approximative 1g/cm³. 
  • Compresseur à canal latéral (fonctionnement silencieux) avec accessoires. 
  • Système de distribution d’air, formé par un tube collecteur accolé à la grille 
    de diffuseurs. 
  •  Air-lift dans le clarificateur permettant d’évacuer les boues vers le décanteur primaire jouant aussi le rôle de stockage des boues.
  • Collecteurs  spéciaux  pour  communication  entre  compartiments  évitant 
    la  fixation  et  sortie des supports plastiques. 
  • Tableau de commande électrique pour protection et commande du réacteur, niveau de  protection IP65, doté des composants nécessaires pour son correct 

Configuration des stations BIOXY FIX:

Les configurations possibles sont semblables aux configurations proposées dans les stations à boues activées à culture libre à quelques différences près:

  • Il est indispensable de toujours inclure un traitement primaire en amont (décanteur primaire) des réacteurs biologiques afin de réduire dans la mesure du possible les MES avant le traitement biologique, afin d’éviter le colmatage des biomédias.
  • Un dégrilleur disposé en amont permettra de retenir les objets non biodégradables (serviettes hygiéniques, lingettes de nettoyage,..) et augmenter la capacité de stockage du décanteur.
  • Dispositif de grille dans les bassins afin de garder captif les biomédias dans son réacteur.
  • Oxygénation suffisante pour permettre la fluidisation des biomédias et le rendement épuratoire
  1. Les avantages de ce sytème face aux systémes classiques sont :
    • Réduction du volume du réacteur biologique

grâce à l’utilisation des supports à surface spécifique élevée (biomédia). La réduction de ce volume est habituellement de -50% par rapport à une station à boues activées classique. Avec un taux de remplissage maximal en biomédia (=70%), cette réduction de volume peut s’élever jusqu’à -60% par rapport à une boue activée.

  • Procédé très flexible:

Les STEP MBBR acceptent des variations de charge en entrée plus élevées que les STEP classiques. Par rapport à une boue activée qui accepte des variations de l’ordre de 5-10%, les STEP MBBR acceptent jusqu’à 20% de variation de charge en entrée.

  • Grande capacité de récupération face à la présence des inhibiteurs:

la formation stratifiée du biofilm sur les supports plastiques permet que seulement les premières couches soient affectées par l’augmentation des charges polluantes d’entrée ou par la mise en contact accidentelle avec un élément toxique. Ainsi, la microstation peut récupérer son rendement optimal au bout de quelques heures.

  • Rendements accrus

en sortie de STEP et parfaitement modulable. Les traitement tertiaires nécessitent moins de consommables grâce à des rendements plus élevés en amont. Ce type de traitement est tout à fait indiqué pour des contraintes de rejet élévé

  1. Contexte et réglementation :

La réglementation actuelle concernant les installations dont la Charge Brute de Pollution Organique (CBPO) est supérieure à 1,2 kg DBO5/jour est régit par l’arrêté du 21 juillet 2015.

Les performances minimales à atteindre pour les charges  inférieure à 2000 EH (CBPO ≤ 120 kg/j de DBO5 : Annexe III) sont (en moyenne journalière) :

Pour les paramètres DBO5 et DCO les performances sont respectées soit en rendement, soit en concentration

Dossier de conception :

– Respect de l’arrêté du 21 juillet 2015 modifié par l’arrêté du 24 aout 2017 (limitation des nuisances, cahier devis,…)

– Dispositif sécurisé (clôture, portail fermé) sauf si enterré et verrouillé.

– Installation hors zone inondable (cuveries crue taux de retour 5 ans, installation électrique crue taux de retour 100 ans)

Travaux :

– les travaux sont vérifiés en relation avec la conception du projet, un PV de réception doit être produit

Contrôle des installations existantes :

Il existe désormais 2 types de contrôles à faire par le SPANC :

– le contrôle de bon fonctionnement, fait sur site, au moins une fois tous les 10 ans

– le « nouveau » contrôle annuel de la conformité sur la base du cahier de vie

Le Maitre d’Ouvrage rédige et tient à jour un cahier de vie et l’envoie au SPANC et à l’AE.

L’autosurveillance

Le SPANC vérifie que le maître d’ouvrage a bien mis en place un programme de surveillance

  • Il n’est pas exigé de bilan 24H (aucune mesure de rejet n’est exigée), des tests simplifiés peuvent être réalisés pour les stations inférieures à 200 EH
  • Auto-surveillance (à porter dans le cahier de vie en fonction de la nature ou de la configuration des installations) :
  • passage d’un professionnel compétent chargé de l’exploitation et de la surveillance de l’installation (fréquence à adapter selon la sollicitation de l’ouvrage, par exemple)
  • vérification de l’existence de déversements, estimation du débit entrée ou sortie, nature, quantité des déchets évacués (graisses,…), estimation des boues produites et évacuées, consommation d’énergie

Contrôle annuel de conformité par le Spanc :

  • La conformité du système de collecte et de la station est établie par le SPANC au moment du contrôle périodique
  • La conformité annuelle concernant la vérification de l’autosurveillance est évaluée sur la base des éléments à disposition du SPANC :
    • cahier de vie
    • éventuels tests simplifiés réalisés (cf. annexe 2, tableau 3)
    • Cela ne nécessite pas de visite systématique tous les ans sur site
  1. Problématique :

La culture libre est un procédé mature qui a fait ses preuves et continue à être utilisé.

La culture fixée est redécouverte pour ses qualités de compacité et de flexibilité quant aux variations de charges.

Naturellement l’idée de combiner ces 2 techniques est née dans l’esprit de chercheurs en Norvège au début des années 1990 en liaison avec la société Kaldnes. Elle s’est développéé petit à petit dans le monde pour ne toucher la France qu’il y a moins de dix ans.

C’est donc une technique maintenant fiabilisée que NEVE Environnement vous propose avec sa BIOXY FIX.

En effet si le concept est simple ‘’ajouter des supports ‘’ dans un réacteur biologique, encore faut-il que cela fonctionne de façon optimale et notamment la problématique est de trouver le bon Biomédia adapté.

Ils doivent :

  • Développer une surface importante
  • Etre léger pour être mis facilement en mouvement
  • Ne pas se colmater
  1. Solutions et réalisations Neve Environnement

NEVE Environnement propose une solution globale d’accompagnement :

  • visite initiale sur site et étude (initiale) de la demande (pré-éetude pour Maitre d’ouvrage, ou APS)
  • Etude finale et compléte de la solution technique adaptée aux contraintes de chaque projet et proposition financière,
  • une assistance technique à la pose,
  • une mise en service et formation,
  • l’entretien et le suivi de l’installation avec prise d’échantillons et analyses par un laboratoire agréé COFRAC… Nous avons une démarche constante de validation et de suivi de nos installations (sur MES, DBO5, DCO, …).
  • Au-delà de ces éléments, nos systèmes présentent l’avantage de traiter différents polluants : Azote, Phosphore, micropolluants, etc.:

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter :

contact@neve.fr

03 85 59 82 30

www.neve.fr