Solutions Traitement des eaux usées campings et Hôtelleries de Plein Air

Solutions Traitement des eaux usées campings et Hôtelleries de Plein Air

Communication Technique

Solutions Traitement des eaux usées campings et Hôtelleries de Plein Air

Solutions Traitement des eaux usées campings et Hôtelleries de Plein Air

Les campings et les hôtelleries de plein air font souvent référence à la saison de l’été car c’est généralement leur période d’ouverture. Cela est l’une des plus grandes problématiques quand à l’assainissement des eaux usées domestiques de ces derniers.

Pour y remedier, ainsi que pour répondre à d’autres problématiques liés à l’installation d’un système d’assainissement dans un camping ou un HPA, NEVE Environnement considère qu’il est impératif de prendre en compte les enjeux suivants :

  • Les enjeux environnementaux ;
  • Les enjeux techniques ;
  • Les enjeux esthétiques ;
  • Et les enjeux financièrs.

Face à ces enjeux, NEVE Environnement propose des solutions globales et adaptées (visite sur site, étude, offre technique et commerciale, mise en service, formation, entretien y compris un suivi analytique).

En effet, grâce au bureau d’études interne de NEVE Environnement, le dimensionnement de la filière se fait en prenant en compte les différents enjeux énumérés précédemment.

Pour cela, NEVE Environnement met en avant la qualité des ses offres, en considérant :

  • Les réglementations en vigueur, en faveur de l’environnement ;
  • La performance du système proposé ;
  • Tout en optimisant le coût du projet.

Réglementation Traitement des eaux usées campings et Hôtelleries de Plein Air

L’assainissement des établissements type camping ou hôtellerie de plein air (HPA) se fait en général suivant le zonage d’assainissement collectif et non collectif soit par :

  • Raccordement au réseau d’eaux usées le plus proche (si possible techniquement),
  • Un système d’assainissement autonome in situ.

A titre d’exemple, la majorité des campings en Dordogne (environ 70%) traite leurs eaux usées par des systèmes d’assainissement autonome, seulement 30 % sont reliées au réseau communal.

Dans la mesure où le traitement de ces effluents se fait par un système d’assainissement autonome, la réglementation est régie par deux arrêtés ministériels:

La définition de la capacité en Equivalent Habitant (EH) des campings s’établit selon le nombre et le type d’emplacements (mobiles home, campings car,…), du nombre de pièces de l’habitation principale et, du personnel. Par exemple, un emplacement de tentes correspond à une pollution de 3 EH.

Solutions et Réalisations Traitement des eaux usées campings et Hôtelleries de Plein Air

NEVE Environnement propose une prise en charge globale de votre projet :

  • Visite sur site et étude (initiale) de la demande,
  • Solution technique adaptée aux contraintes de chaque projet,
  • Accompagnement lors de l’installation,
  • Mise en service et formation,
  • Entretien du système.

Les gammes de microstations d’épuration de NEVE Environnement et les services proposées (visite sur site, étude, offre, mise en service, formation, entretien,…) répondent aux besoins d’assainissement autonome pour le traitement des eaux usées des campings :

Avantages Traitement des eaux usées campings et Hôtelleries de Plein Air

La filière de traitement proposée se constitue généralement :

  • D’un dégrilleur :

En fonction de la taille du camping, il est recommandé d’installer un panier dégrilleur, un dégrilleur manuel ou un dégrilleur automatique, en amont de la station.

Le principe consiste à faire passer l’effluent à travers une grille. Cette dernière retiendra les particules de taille supérieure à la maille choisie.

Cet ouvrage doit être entretenu régulièrement (nettoyage de la grille).

  • Traitement biologique:

Le traitement biologique peut être réalisé par les microstations à boues activées de la gamme OXY, TOPAZE, BIOXY FIX, SHANNON, BIOXY ou par un système HYBRIDO alliant deux technologies (micro-station boues activées + phytoépuration).

Cette dernière solution est la réponse aux fortes variations de charges des campings.

Micro station hybride Traitement des eaux usées campings et Hôtelleries de Plein Air

En effet, sur un système HYBRIDO tant qu’il n’y a pas d’eau en entrée il n’y a pas d’eau en sortie car tous les systèmes fonctionnent par surverse. Avec un filtre horizontal, on a donc un volume de stockage d’eau. On ne peut déplorer une perte d’eau que par évapotranspiration mais ce phénomène est plus lent et de ce fait on peut rester plusieurs mois sans apport d’eau (intérêt pour les campings fermés plusieurs mois).

Un autre élément important dans le filtre planté horizontal est que, la « Nature » devant un apport plus important de nutriment s’adapte surtout par une croissance forte de la biomasse bactérienne en quelques heures, dans ce même laps de temps l’absorption végétale décuple.

NEVE Environnement favorise un sous-dimensionnement volontaire de la microstation de manière à garantir un rendu épuratoire efficace lorsque l’alimentation en eaux usées est faible. Pendant la période de haute fréquentation du camping, l’augmentation des MES en sortie de micro-station sera absorbée par le filtre planté à écoulement horizontal (technique de la phytoépuration).

Description du fonctionnement:

La solution HYBRIDO allie deux technologies d’épuration :

  • Un principe actif biologique : culture libre.

La microstation choisie (boues activées à cultures libres) permet l’élimination de la pollution carbonée et ce, en trois phases distinctes :

  • Décantation/digestion:

La première phase (Décantation-Digestion) réalisera une triple action sur l’effluent à traiter :

  • Décantation des solides grossiers présents dans l’effluent.
  • Action épuratoire par digestion anaérobie (rendements de l’ordre de 30 % en MES et 25% en DBO5).
  • Séparation des graisses résiduelles : Grâce à un déflecteur (ou coude plongeant) située en sortie du décanteur, les éventuelles graisses seront piégées avant le passage de l’effluent vers le compartiment dédié au réacteur biologique.
  • Réacteur biologique & clarificateur

L’élimination de la pollution carbonée et l’oxydation de l’azote ammoniacal sont réalisées dans un milieu aérobie. Afin de créer un milieu favorable au développement des bactéries réalisant cette épuration, l’apport d’oxygène est assuré au moyen d’un diffuseur d’air fines bulles ou un aérateur de surface (selon la taille du système).

L’homogénéisation de la masse bactérienne est réalisée par syncopage de l’aération, c’est à dire par succession de périodes aérées et non aérées régulées par l’horloge se situant dans le tableau de programmation.

La recirculation des boues permettra de maintenir des concentrations constantes en biomasse (MVS et MES) dans le bassin aéré. Le taux de recirculation sera fixé à 100 % du débit journalier.

Après l’aération, la suspension bactérienne est amenée gravitairement vers le clarificateur dont le but est d’accueillir ces boues minéralisées, de les décanter et de recycler une partie des boues vers le réacteur biologique.

Le surplus des boues généré par le procédé pourra être extrait de manière automatique par le biais d’une pompe vers une cuve supplémentaire (stockage jusqu’à 12 mois) ou un lit planté de roseaux (vidange tous les 4 à 8 ans).

  • Un principe actif par phytoépuration : filtre planté spécifique

Phytoépuration Traitement des eaux usées campings et Hôtelleries de Plein AirL’utilisation de zones humides pour le traitement des eaux naturelles ou usées est déjà largement répandue, et l’efficacité de certains systèmes a été prouvée.

Cette technique correspond à l’utilisation de substrat organique ou inorganique, des plantes et de leurs micro-organismes associés pour dégrader, éliminer, confiner ou détoxifier les polluants organiques et/ou inorganiques en milieu aquatique.

Elle permet un abattement de l’azote, du phosphore, ainsi que des MES, de la DCO, de la DBO5 et des pathogènes.

D’une manière générale, de tels systèmes mettent en jeu distinctement trois phénomènes complémentaires :

  • une filtration mécanique de l’effluent par la matrice poreuse,
  • une biodégradation et minéralisation des polluants grâce à l’activité microbienne,
  • une phytodégration ou phytoextraction/exportation par les végétaux mis en place.

L’utilisation de la phytoépuration pour le traitement des effluents peut se décliner en différentes techniques en fonction des formes des ouvrages, des types d’écoulement, du substrat et des végétaux implantés. La technique du filtre à écoulement horizontal correspond à la création d’un bassin filtrant maintenu en eau et planté (voir figure suivante).Filtre planté Traitement des eaux usées campings et Hôtelleries de Plein Air

Le filtre à écoulement horizontal porte sa dénomination compte tenu de l’écoulement horizontal qui advient dans le filtre de l’entrée vers la sortie, et en opposition au filtre à écoulement vertical dont l’écoulement est gravitaire. Le filtre est une unité remplie de médias filtrants (gravier, pouzzolane etc.) choisis spécifiquement en fonction de l’effluent à traiter.

Ce bassin est ensuite planté d’espèces végétales aquatiques (macrophytes) elles aussi choisies spécifiquement en fonction des caractéristiques de l’effluent.

Filtre horizontal Traitement des eaux usées campings et Hôtelleries de Plein Air

  • Caractéristiques techniques du filtre à écoulement horizontal

Le filtre à écoulement horizontal est composé des éléments suivants :

  • (1) un tuyau pour l’arrivée des eaux à traiter
  • (2) un géotextile anti-poinçonnant empêchant les perforations racinaires par les     végétaux à proximité du filtre,
  • (3) une géo membrane EPDM assurant l’étanchéité du filtre,
  • (4) une traversée de paroi,
  • (5) un tuyau pour la sortie de l’effluent,
  • (6) un regard de niveau et d’analyses.

NEVE ENVIRONNEMENT dispose de plusieurs dizaines de stations d’épurations installés pour des campings d’une capacité de 5 à 2 000 EH.

Vous trouverez ci-après une installation réalisée en 2014 pour un camping de 25 emplacements (tentes et caravanes accueillant en moyenne 2 personnes par emplacement) et, d’un mobile home 3 places. Le camping est ouvert d’Avril à Octobre, les propriétaires (5 personnes) y vivent à l’année. La filière proposée est composée d’un dégrilleur manuel, et d’une station HYBRIDO 50 de 50 EH constituée d’une microstation et d’un filtre de 28 m².

Référence Traitement des eaux usées campings et Hôtelleries de Plein Air

 

Intérêts Solutions Traitement des eaux usées campings et Hôtelleries de Plein Air

NEVE Environnement propose une solution globale d’accompagnement : visite initiale sur site, une assistance technique à la pose, une mise en service et formation, l’entretien et le suivi de l’installation avec prise d’échantillons et analyses par un laboratoire agréé COFRAC… Nous avons une démarche constante de validation et de suivi de nos installations (sur MES, DBO5, DCO, …).

Au-delà de ces éléments, nos systèmes présentent l’avantage de traiter différents polluants : Azote, Phosphore, micropolluants, etc.

Le point fort de la solution NEVE ENVIRONNEMENT est la prise en compte des contraintes de variations de charge et de la spécificité de chaque projet, afin de proposer l’offre la plus avantageuse techniquement et financièrement avec des possibilités d’adaptabilité de chaque filière.

Avec plusieurs dizaines de références pour ce type d’application et avec une technique éprouvée depuis plus de 15 ans, la solution NEVE ENVIRONNEMENT est fiable, écologique, intéressante économiquement et s’inscrit parfaitement dans une perspective de développement durable.