Traitement des eaux usées pour une plateforme d’assemblage vinicole

 

Filière d’assainissement Semi collectif

Traitement des eaux usées pour une plateforme d’assemblage vinicole – (71)

 

Le flux de pollution généré par l’ensemble du site est de 350EH

Acteurs du projet :

Les principaux acteurs du projet sont les suivants :

  • Maitre d’ouvrage : Plateforme d’assemblage vinicole
  • Entreprise réalisatrice : EUROVIA – Agence de Chalon
  • Fournisseur de la station d’épuration : NEVE Environnement

 

Site et situation : Traitement des eaux usées pour une plateforme d’assemblage vinicole

Il s’agissait de pouvoir réaliser une filière d’assainissement capable de traiter des effluents de nature agro-alimentaire et de pouvoir réaliser un rejet au milieu naturel. Il y avait avant extension une filière existante qui ne pouvait être déplacée. Avec l’extension du projet une nouvelle filière devait être reconstruite, ce qui fait l’objet de cette réalisation.

 

Les différentes contraintes du projet sont résumées ci-après :

 

Neve Environnement est un bureau d’étude qui prend en compte les contraintes exprimées et qui peut y répondre grâce à différentes filières :

 

FILIÈRE RETENUE :

Station d’épuration 350 EH des eaux usées

Le système complet :

Nous avons proposé pour la filière EAU suivante :

  • Poste de relevage 2 pompes.
  • Décanteur primaire intégré au bassin d’homogénéisation.
  • Bassin tampon d’homogénéisation et de régulation du Ph.
  • Une station d’épuration à boue BIOXY activée faible charge.
  • Un clarificateur tronconique.

Nous avons proposé pour la filière BOUE :

  • Un lit planté de roseaux permettant la déshydratation des boues d’une surface totale de 75 m2 au total pour le séchage des boues à installer à côté de la station.
  • Ce système comprend un kit géomembrane + géotextile (4*18,75 m2) – Roseaux (phragmites australis).

 

 

Solution de traitement des eaux usées :

Le fait d’utiliser ces 2 technologies permet de présenter les avantages suivants :

  • Un rendement épuratoire très élevé qui permet le rejet en milieu naturel
  • Réduire la production des boues,
  • Bien s’intégrer dans une architecture naturelle,
  • Limiter l’émission des mauvaises odeurs,
  • Avoir un coût d’exploitation moins onéreux,
  • Avoir une maintenance à faible technicité,
  • Produire un compost de qualité,

 

Principe de fonctionnement :

Cuve 1 : Décantation et Bassin d’homogénéisation avec régulation du pH

Le bassin de décantation et le bassin d’homogénéisation sont disposés dans une cuve unique afin de faciliter la mise en oeuvre.

Composition de cet équipement :     

  • Chambre de décantation primaire : La fonction principale de ce bassin est de réaliser une décantation primaire pour les éventuels solides entrant dans la ligne de traitement et la régulation et l’homogénéisation des charges polluantes et des débits. L’eau arrive de façon gravitaire depuis le poste de relevage en amont dans la chambre de décantation primaire. Dans cette chambre une pompe d’extraction est chargée d’extraire les éventuelles boues décantées de manière périodique et l’envoyer vers la ligne des boues.

 

  • Zone d’homogénéisation/régulation du pH/régulation du débit : La fonction principale de ce bassin sera la régulation et homogénéisation des charges polluantes et des débits. L’eau arrivera de façon gravitaire depuis le traitement primaire en amont. Dans le bassin d’homogénéisation, la soufflante à canal latéral permet un correct brassage de la liqueur mixte, une bonne homogénéisation et évite que les solides décantent. Également, l’ajout d’oxygène à ce stade, permet une première réduction de la quantité de matière organique. Cet apport d’oxygène se réalisera grâce à des diffuseurs placés sur tout le fond du bassin, qui assurent une oxydation par fine bulle ce qui favorisera un maximum de contact entre l’effluent et l’oxygène injecté. Pour la régulation de débit, ce bassin dispose d’une pompe immergée commandée par des régulateurs de débit de type poire. Finalement, le bassin intègre un système de régulation de pH constitué d’un régulateur digital et d’une sonde de pH. Ce système mesure le taux d’acidité ou de basicité dans l’eau et régule le pH dans le seuil souhaité en ajoutant automatiquement des agents acides ou bases stockées dans 2 cuves.

 

  • NOTA : Détail du régulateur digital de pH (gris) et installé (vert) sur l’armoire électrique (ci-dessous)

 

 

Cuve 2 et 3 : Réacteur biologique et clarificateur (BIOXY)

Cette phase de traitement sera divisée en deux chambres : Réacteur Biologique (oxydation) et Clarificateur (décantation des boues minéralisées).

Composition de cet équipement : 

  • Zone d’aération ou réacteur biologique : Dans ce compartiment a lieu l’apport de l’oxygène nécessaire à la survie et développement de la faune bactérienne et par conséquent la dégradation de la matière organique entrant dans le réacteur, créant une boue dégradée, minéralisée et facilement décantable. Le réacteur biologique dispose d’un système de distribution d’air composé de 1 compresseur en surface et une grille de 18 diffuseurs fines bulles qui assurent une d’agitation de l’effluent et une oxydation de la matière organique optimale.
  • Zone de décantation secondaire ou clarificateur : Clarificateur tronconique qui permet d’accueillir ces boues minéralisées, de les décanter et de faire recirculer une partie vers le réacteur biologique (afin de maintenir un nombre constant de bactéries dans ce dernier) grâce à une pompe immergée, mais également la sortie de l’effluent clarifié. La pompe dispose d’un système d’extraction des boues qui permet d’évacuer les boues vers les Lits Plantés de Roseaux.
  • ARMOIRE électrique DE COMMANDE : L’armoire électrique disposera de tous les éléments de contrôle (horloges programmateurs, etc.) et de sécurité (disjoncteurs, etc.).

 

 

Les différentes étapes

1ère étape : Déchargement des cuves

 

2ème étape : Installation des différents éléments pour la filière EAU suivant plusieurs étapes

  • Mise en œuvre d’une couche de GNT pour mettre le fond de forme de niveau.
  • Mise en œuvre d’une couche de béton maigre, par-dessus la GNT pour constituer l’assise de la cuve.

Création des emplacements, mise en place des fonds de fouille de béton armé pour permettre de lester les cuves :

  • Mise en place de la cuve et calage de niveau sur le béton, des solins en béton ont été disposé de chaque côté des différentes cuves pour bien les caler.

 

  • Remblaiement de celles-ci en parallèle de leur remplissage en eau pour équilibrer les pressions entre l’intérieur et l’extérieur, et éviter ainsi toute déformation.

3ème étape : Mise en place du poste de relevage, raccordement des différents éléments entre eux et au local technique

Poste de relevage

 

Mise en place du poste de relevage

 

Raccordement des différents éléments (poste de relevage ; décantation et bassin d’homogénéisation avec régulation du pH ; réacteur biologique ; clarificateur tronconique) entre eux puis au local technique.

  • Connexion hydraulique et électrique :

– Connexion électrique des différents moteurs au tableau de commande électrique.

– Le tableau de commande électrique fourni qui est précédé d´un tableau électrique de protection équipé d´un différentiel et d´une protection magnétothermique.

  • Installation compresseur:

Le compresseur est fourni avec son filtre à air, et pourvu d´une sortie d´impulsion avec une dérivation pour la purge d´air, avec silencieux.

La distance maximale entre compresseur et l’entrée d’air est de 15m et il est conseillé fortement d’utiliser des tuyaux en acier galvanisé pour la tuyauterie qui reliera compresseur et entrée d’air pour éviter des déformations sur des tuyaux plastiques (PVC-pression, etc…).  Ceci est encore plus important si l’installation est semi-enterrée et si les tuyaux sont en partie à l’air libre et exposés à la lumière directe du soleil.

 

4ème étape : Installation des différents éléments pour la filière BOUE, et raccordement des deux filières (EAU et BOUE)

  • Pour notre projet il s’agissait de réaliser un Lit Planté de Roseaux (LPR) constitué de 4 lits de 18,75 m2 (fond du lit) soit 75 m2.
  • Le lit de séchage planté de roseaux permet de déshydrater les boues et de garder que la matière sèche. Ainsi, on réduit considérablement le volume des boues produites et ce système permet de réduire les déchets à la

Le traitement biologique se compose également :

  • D’un géotextile anti-poinçonnant
  • D’une géomembrane EPDM qui assure l’étanchéité du filtre.
  • Les roseaux (phragmites australis),
  • Pompes de transfert des boues qui été déjà prévues

 

Retrouvez la Communication Technique  : Traitement des boues d’épuration pour une plateforme d’assemblage vinicole (71)

http://Traitement des boues d’épuration pour une plateforme d’assemblage vinicole

 

Le rejet de la filière se fait en fossé en limite de propriété.

Pour finir plusieurs visites ont été réalisé par nos techniciens (4 passages) et notamment une expertise qui a été réalisée en Juillet 2019.

 

Nos autres communications techniques et références :